Catégorie : Non classé

Call-center: besoin de soutien pour la caisse de grève

Aujourd’hui nous avons organisé un call center pour faire le point avec les gens qui ne peuvent pas payer leurs loyers. Nous avons été mis face à beaucoup de situations difficiles et nous nous rendons compte d’à quel point la caisse de grève va être utile. On a encore besoin de vous pour y participer et il ne reste plus que 5 jours!!

➡️ Soutenir le growfunding de la caisse de grève


➡️ Formulaire

Réaction à la prime de 215€ accordée par le gouvernement

Le mouvement de la Grève des Loyers en Belgique s’est organisé autour d’un constat évident : alors que les loyers sont couramment déjà bien trop élevés, les mesures de confinement aggravent la situation puisque de nombreux travailleurs – souvent les plus précarisés – se retrouvent sans revenus ou avec des revenus diminués depuis le mois de mars. Il est donc essentiel de demander une diminution ou une annulation des loyers pour éviter une explosion des expulsions post-confinement.

Nous avons appris en début de semaine que le gouvernement, pour réagir à la situation, accorderait une prime unique de 215 € à certains locataires et nous nous interrogeons sur la logique qui se cache derrière cette initiative. En effet, cette prime nous pose problème à plusieurs niveaux :

– Le montant de la prime est totalement insuffisant puisqu’il s’agit d’une prime unique qui ne tient compte ni du montant du loyer ni des pertes de revenus. 215€ ne pourront en aucun cas combler les loyers de trois ou quatre mois, voire plus encore, sans revenus. Et les publics les plus précarisés comme les sans-papiers n’y ont pas droit.

– Mais plus grave encore : avec cette prime, le gouvernement protège non pas les locataires comme il semble le dire, mais bien les propriétaires ! En effet, il s’agit d’un transfert direct de l’argent public vers les comptes privés des proprios : en accordant cette prime, le gouvernement s’assure que les propriétaires-bailleurs percevront bien leurs revenus et ne seront pas touchés par la diminution des revenus de leurs locataires. De manière implicite, cette prime renforce la logique marchande qui se cache derrière le logement et vise à rendre plus difficile les contestations qui soutiennent la nécessité d’un droit au logement décent garanti pour tous.

Nous voulons une diminution des loyers, pas une prime pour les payer ! Mais surtout, que cette mesure ne vienne pas affaiblir la grève. En réaction à la menace d’une grève des loyers, ils proposent une prime ; nous, en réaction à leur prime, on se lance dans une grève des loyers encore plus forte !

Grève des loyers à partir de ce 1er mai !

Depuis deux mois les revenus de milliers d’entre nous sont réduits. Depuis deux mois des milliers de ménages ne savent plus comment payer leur loyer. Ils rejoignent les nombreux ménages pour qui le paiement des loyers était déjà une asphyxie avant. La crise économique qui va suivre celle du coronavirus fait que les temps qui s’annoncent vont être plus durs encore. Cependant l’insoumission et la solidarité seront notre porte de sortie !

Depuis de nombreuses années, le 1er mai est la journée de luttes pour les droits des travailleurs et des travailleuses.
Aujourd’hui, toute forme de manifestation est annulée suite au COVID-19, mais nous ne pouvons pas rester sans rien faire.

Parce que les loyers sont trop chers, que nous sommes des milliers de mal logé.e.s, parce que nous locataires n’avons rien et que les propriétaires ont tout, nous appelons à une grève massive des loyers afin de faire entendre nos voix en tant que locataires : le marché privé et la recherche du profit ne pourront jamais offrir à toutes et tous un logement décent et des conditions de vie digne, unissons-nous pour plus de solidarité.

Parce que le droit au logement est bien plus important que le droit au profit !

Toutes et tous en grève à partir de ce 1er mai !