Depuis deux mois les revenus de milliers d’entre nous sont réduits. Depuis deux mois des milliers de ménages ne savent plus comment payer leur loyer. Ils rejoignent les nombreux ménages pour qui le paiement des loyers était déjà une asphyxie avant. La crise économique qui va suivre celle du coronavirus fait que les temps qui s’annoncent vont être plus durs encore. Cependant l’insoumission et la solidarité seront notre porte de sortie !

Depuis de nombreuses années, le 1er mai est la journée de luttes pour les droits des travailleurs et des travailleuses.
Aujourd’hui, toute forme de manifestation est annulée suite au COVID-19, mais nous ne pouvons pas rester sans rien faire.

Parce que les loyers sont trop chers, que nous sommes des milliers de mal logé.e.s, parce que nous locataires n’avons rien et que les propriétaires ont tout, nous appelons à une grève massive des loyers afin de faire entendre nos voix en tant que locataires : le marché privé et la recherche du profit ne pourront jamais offrir à toutes et tous un logement décent et des conditions de vie digne, unissons-nous pour plus de solidarité.

Parce que le droit au logement est bien plus important que le droit au profit !

Toutes et tous en grève à partir de ce 1er mai !